Retour
03 septembre 2019

Blagnac. Des avions de légende dont l'A380 et l'A320 baptisé par Lady Di ont rejoint le musée Aeroscopia

L'A380 sera désormais exposé au musée Aeroscopia à Blagnac.

L'A380 sera désormais exposé au musée Aeroscopia à Blagnac.

Aéroscopia, à Blagnac, développe chaque année un peu plus son offre touristique. 5 nouveaux avions sont désormais à admirer de très près, dont un A380.

Au rythme d'un avion par jour, 5 aéronefs ont rejoint le tarmac nord d'Aeroscopia la dernière semaine d'août : ATR 72 lundi, A340-600 mardi, A320 mercredi, A380 jeudi et enfin un ATR 42 a complété la collection vendredi.

Un projet dans la continuité de l'extension de la surface d'exposition du musée Aeroscopia, avec la volonté de conserver un patrimoine d'importance dans l'histoire de l'aéronautique toulousaine, comme le confirme Stéphane Defer, le directeur de la communication d'Airbus : «Chacun de ces exemplaires a une histoire particulière, liée aux essais : l'A320 est celui du premier vol en 1987, baptisé par le prince Charles et Lady Di ; l'A340-600, nous a beaucoup aidés sur l'évolution des systèmes sur l'A330 et enfin l'A380 MSN 2 a fini sa carrière il y a un an.

En observant la frustration des visiteurs de la chaîne de montage de ce dernier, nous allons aménager l'intérieur du modèle exposé pour faire apparaître son état brut, et laisser en place les installations utilisées pour les tests de mise au point», indique-t-il, avant d'esquisser une prochaine étape : «Il reste, outre les travaux sur le gros-porteur, à configurer les deux autres pour les maintenir en bon état avec un conditionnement d'air approprié, afin de préparer, si les budgets futurs nous y autorisent, une ambiance pour des visiteurs», assure-t-il.

Satisfait, et même ravi, Pierre Olivier Nau, le président de Manatour, l'exploitant d'Aeroscopia, l'est aussi : « Tout s'est bien déroulé et nous allons ainsi pouvoir donner un deuxième souffle à notre audience, et à notre mission. Nous pouvons en effet inviter les visiteurs à venir comprendre les techniques de la filière aéronautique et mettre au point nos animations à destination du public scolaire et des familles. Cela donne une continuité avec les visites des usines Airbus et permet de côtoyer des machines, ce que l'on ne peut pas faire sur les chaînes d'assemblage. Dans le même temps nous allons multiplier les animations interactives et vulgariser la culture scientifique de ce lieu », affirme-t-il.

De quoi booster la fréquentation des visites liées à l'industrie aéronautique où déjà 1,3 million de visiteurs se rendent chaque année sur les deux sites, Aeroscopia et les chaînes Airbus.

L'A320 et l'A340-600 seront également exposés au musée Aeroscopia

L'A320 et l'A340-600 seront également exposés au musée Aeroscopia

Si les cinq nouveaux pensionnaires seront bien visibles pour le public depuis le tarmac dès la fin de l’année, seule la cabine de l’A380 MSN002 pourra être visitée à partir du 1er trimestre 2020. Pour la visite du Super Jumbo du constructeur européen, plus gros avion de ligne au monde, le musée qui accueille actuellement 180 000 visiteurs par an, a concocté une visite exceptionnelle qui nécessite un aménagement spécifique avec deux passerelles qui relieront l’avion au nouveau bâtiment actuellement en cours de construction. La cabine de l’A380 qui est pour l’instant totalement vide, doit-elle aussi recevoir un aménagement particulier pour permettre aux visiteurs de prendre la mesure de cet avion exceptionnel et du défis industriel qu’ont représenté sa conception et sa construction.

Le pont supérieur de l’A380, présentera ainsi une configuration passagers en trois classes et présentera différents types de sièges dont un aménagement de luxe en Première. Le pont principal (pont inférieur) quant à lui sera réaménagé en configuration d’avion d’essais avec ballastes, le câblage électrique et hydraulique apparent mais aussi la partie soute et le cockpit qui seront également visibles. De nombreux écrans tactiles interactifs permettront de découvrir et de comprendre le processus industriel de l’assemblage du géant des airs. La visite du pont principal sera particulièrement intéressante car elle présentera pour la première fois le vaste fuselage de l’A380 « vide » et offrira une perspective de l’avion inédite.

Un ATR 72-600 est désormais exposé à Aeroscopia.